Partagez | 
 

 FIN DE PARTIE (JAGO)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
âme étoiledanse sur la lune
Invité
MessageSujet: FIN DE PARTIE (JAGO)   Lun 12 Juin - 22:14

avec jago on habite une maison basse,
une maison si basse que parfois les gens se cognent la tête sur le plafond alors ça nous fait rire avec jago.
mais notre maison elle a plein de fenêtres et puis presque pas de murs et il fait bon y être, alors on est bien dans notre maison. je l'ai jamais dit à jago mais quand j'étais petite, c'était mon rêve d'avoir une maison avec lui à nord néons. mais les grands, les parents, ils auraient dit qu'il faudrait qu'on s'marie, en tout cas les miens. moi j'aime pas les mariages, puis j'crois que j'aime pas l'amour quand ça devient sérieux. puis d'toute manière avec jago c'est pas ce genre d'amour. parce qu'alors on exploserait.
parce qu'alors on volerait en éclats et ce serait la fin de jago et moi.
c'est triste comme pensée, c'est triste de penser à la fin. à la fin de n'importe quoi, même penser à la fin d'un film c'est triste, penser à la fin du paquet de biscuit, à la fin d'une cigarette, penser à la fin d'un joint, à la fin de celui que j'suis en train de rouler en attendant jago.
parce que j'suis fatiguée putain, fatiguée de sourire pour faire plaisir,
pour faire joli mais pas par envie. fatiguée par la musique qui va trop fort dans le magasin, par les conneries des collègues, par les conneries des clientes. des fois j'ai envie d'tout claquer et d'aider jago avec ses épices. c'est quand même plus sympa les épices. puis c'est sûr que ça me correspondrait mieux, les épices.
celles en tout genre, comme celle que je roule dans ce joint, celle-ci mélangée au tabac. puis quand j'ai fini j'ouvre deux bières et je les pose sur la petite table en face du canapé, mais je ne bois pas. j'attends jago.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: FIN DE PARTIE (JAGO)   Mar 13 Juin - 1:16

j'fouille dans un bocal pour tendre à la madame devant moi une poudre orangée. c'est drôlement joli l'curry. ça m'fait toujours un peu rêver. ça a une senteur et une odeur et une couleur et une teneur d'ailleurs. il vient pas d'ici le curry et c'est pour ça qu'il est plus cher que la moyenne. j'prends le billet qu'elle me tend, lui rend la monnaie.
plus que dix minutes, et j'ferme l'étalage. plus que dix minutes, puis j'peux enfin dire adieu aux mille épices pour rentrer chez moi, balancer mon corps contre un canapé et m'boire une bière devant la télé. avec ahlem. d'toute façon, sans ahlem, ça n'vaudrait pas l'coup.
ça serait comme fumer un joint sans parler des étoiles ensuite. ahlem, c'est les étoiles qu'on voit dans l'ciel et qu'on commente en parlant de vies parallèles et perpendiculaires qu'on pourrait connaître. ahlem elle est belle comme une étoile,
même qu'elle resplendit comme une étoile.
j'vois un gamin passer devant la boutique. il revient puis il repars, à la manière d'une balançoire. l'gamin balançoire s'arrête enfin, demande s'il peut avoir de l'herbe. j'sais pas trop s'il veut de l'origan ou autre chose parce qu'il est petit comme une balançoire en plus d'en avoir le mouvement. j'lui demande où est sa mère.
il rit.
sort trois billets d'vingt.
ça fait beaucoup d'origan pour soixante balles. j'le juge du regard, il m'dit avec ses yeux steuplaît gars, steuplaît. peut-être qu'il veut faire le fier devant ses potes ou devant une meuf. qui sait. puis soixante balles, ça s'néglige pas, vous voyez. c'est l'anniversaire de maman bientôt, faut que j'lui achète un cadeau.
alors j'soulève une boîte dont je tairais l'emplacement et j'passe le tout dans un paquet. transaction effectuée. temps d'rentrer.
alors j'marche dans la rue puis j'saute sur mon skate puis j'roule j'roule j'roule dans la nuit noire et j'roule j'roule j'roule jusqu'à arriver au ptit pavillon à notre ptite maison. j'vois qu'ahlem n'est pas couchée -- bien sûr qu'elle n'est pas couchée, j'suis con.
j'ouvre la porte.
salut beauté.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: FIN DE PARTIE (JAGO)   Mar 13 Juin - 21:13

je m'amuse à faire des étincelles avec la pierre de mon briquet en attendant jago. mon pouce devient rouge et j'le sens même plus. mais ça passe le temps.
puis je chantonne cette chanson qui m'vient en tête, cette chanson qui parle d'alice, de pilules, de lapin blanc. cette chanson d'un ancien temps. jefferson airplane, white rabbit.
j'me stoppe d'un coup quand j'entends le bruit de la porte qui s'ouvre, enfin. c'est jago qui revient. alors j'souris, c'est inné. partout où jago entre, les gens sourient. c'est le phénomène jago, c'est ce que provoquent ses boucles folles et ses yeux pétillants.
salut beauté.
fissure sur mon visage encore plus grande, un gouffre riant. j'hausse les sourcils, la tête haute. fierté quand il m'appelle beauté. parce que les autres qu'ils m'appellent beauté je m'en branle, mais jago c'est pas pareil parce que peut-être qu'il dit ça juste pour faire plaisir mais ça sonne différent, dans la bouche de jago.
parce que jago a plus d'importance que n'importe qui.
j't'attendais pour fumer. j'ai ouvert deux bières. mais j't'ai attendu.
eh, c'est carrément un honneur ça, que je t'attende pour boire ma bière. du jamais vu.

je glisse le joint entre mes lèvres pour le déclarer enfin, avant de boire une gorgée de bières, les yeux fermés.
p'tain y'a rien d'mieux je crois. j'veux dire au monde quoi.  
puis d'un coup je me redresse, j'ai des idées colorées en tête. je regarde jago dans les yeux, parce que j'me demande,
imagine on pourrait fumer tes épices là. comment ça sentirait trop bon! c'est con qu'ça fasse rien, d'fumer ces épices là...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: FIN DE PARTIE (JAGO)   Mer 14 Juin - 2:32

quand j'ouvre la porte j'sais déjà qu'elle m'attend. elle m'attend quand j'rentre du boulot, ahlem, de la même manière qu'elle m'attendait devant la sortie de l'école, de la même manière que je l'attendais devant sa fenêtre les soirs quand on avait quatorze ans.
quand j'ouvre la porte elle a un joint et une bière à la main. pas allumé, pas ouverte. parce qu'elle m'attend pour commencer notre rituel du soir. et j'souris bordel. j'souris parce que ma vie s'éclaire. tout s'éclaire. j'souris parce qu'une vague de bonheur me traverse l'échine et que bordel, ça fait du bien.
c'est vrai ça putain. j'te fais faire de ces trucs, ma vieille ! t'as attendu d'boire ta bière, j'pense que c'est bientôt la fin du monde en fait...
ahlem elle l'aime la bière. moi aussi, tu m'diras. ça remplacera jamais la bonne vieille tequila mais c'est quand même une bonne copine la bière. une fidèle. une vraie.
j'vois ahlem glisser le joint entre ses lèvres. j'porte la bière entre mes lèvres. j'bois une deux trois gorgées, laisse le liquide se glisser dans mon corps tout doucement. recommence l'opération.
c'est vrai qu'on est drôlement bien, j'lui réponds alors que j'm'attrape d'la weed et du papier à rouler. j'commence mon œuvre et j'l'écoute me parler.
j'regarde ce que j'fais parce que faut pas déconner quand on roule non plus mais j'lui jette des coups d'œil. elle est jolie à regarder, ahlem. j'me dis que j'ai bien de la chance de l'avoir pour la vie.
puis j'l'entends et je ris.
si vraiment t'as envie, on peut retourner et aller en chercher. t'sais j'me dis qu'on pourrait assaisonner la weed. j'sais pas trop ce que ça donnerait mais ça coûte rien d'essayer.
j'souris. j'aime bien l'idée.
j'me demande ce que ça ferait du safran parfumé marijuana.
un jour j'arrêterais de parler de safran. un jour.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: FIN DE PARTIE (JAGO)   Mer 14 Juin - 22:48

c'est fou comme jago rythme ma vie depuis toujours, depuis tellement toujours que jamais je me suis souvenue de notre rencontre, peut-être même qu'on s'est rencontrés plusieurs fois, parce qu'on s'reconnaissait pas? les bébés se reconnaissent entre eux? j'sais pas.
j'sais pas ce que je ferais sans jago, j'en oublie même parfois qu'on partage pas le même sang. moi j'en ai l'impression, j'me souviens pas avoir vécu sans jago, avoir grandi sans jago.
mais j'sais qu'à chaque fois qu'il n'est pas là, tout semble plus gris. quand je vais au boulot, c'est plus gris. puis quand jago s'endort et que j'suis prise d'insomnie, c'est gris aussi.
tu crois qu'on la vivra, la fin du monde ?
tu crois qu'on la verra seulement ?

est-ce qu'on sera pas trop occupés avec nos problèmes quotidiens pour se rendre compte que l'univers nous tombe dessus? j'sais pas non plus. j'sais pas grand chose au final. alors j'tire une taffe, puis deux, et puis je fais des ronds avec la fumée. c'est jago qui me l'a appris ça, j'me souviens. ça je le sais.
mais j'sais plus quand on a commencé la weed, cette épice là.
jago rit et mes pensées s'envolent, plus envie de savoir. juste envie de l'écouter, de le regarder rire. puis envie de rire aussi.
oh ouais carrément! on y va après? moi j'mettrais plutôt de la cannelle, j'suis sûre ça irait trop bien avec la beuh. puis l'safran c'est cher quand même, j'veux dire, enfin quand même.
je bois à nouveau ma bière, longtemps, quand je la repose elle est finie. j'ai commencé à boire trop tôt, trop tôt pour une fille de famille musulmane. trop tôt pour une gamine qui portait l'voile.
mais c'est loin, tout ça. parce que j'ai porté mes couilles et je les ai posées sur la table, j'ai dit dit ; j'crois pas en allah.
et j'suis partie, avec jago.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: FIN DE PARTIE (JAGO)   Ven 16 Juin - 5:46

j'regarde ahlem tirer sur son joint et j'me dis que y'a plein de mecs qui aimeraient être à ma place, à regarder la plus jolie fille de la ville tirer des taffes. mais jamais ils ne la connaîtront comme j'la connais et jamais ils ne sauront ce que c'est de l'avoir comme sœur. surement que la plupart d'entre eux ne rechercheraient pas une relation platonique, mais ils savent pas c'qu'ils ratent. sans ahlem, j'suis plus rien.
j'sais pas. peut-être bien. on est une génération assez catastrophique, avec des idéaux borderline dystopiques... tiens ça ferait une chouette chanson ça.
j'ai jamais écrit d'chanson. j'ai écrit sur les murs et écrit dans les airs et écrit sur des corps et j'ai même gravé dans l'écorce d'un arbre des trucs un peu con, mais j'ai jamais écrit de chanson.
peut-être qu'ahlem et moi, on devrait tout plaquer, plaquer sa boutique, plaquer mon étoffe, et commencer une carrière dans la musique. ça pourrait être une jolie vie ça : écrire des chansons à la lueur de nos cigarettes.
on y va quand tu veux, what's mine is yours baby.
j'tire sur mon joint moi aussi, en l'écoutant parler de cannelle. j'tire sur mon joint et j'me demande ce que maman penserait de tout ça, elle qui est quelques rues plus bas, endormie devant le poste, parce que c'est ce qu'elle fait tout les soirs. j'devrais lui apporter de la cannelle, tiens.
c'est bon la cannelle mais c'est banal. tu mérites mieux que la cannelle, hein. tu mérites l'épice la plus chère, la plus précieuse. la cannelle c'est bon pour les dimanches pluvieux. toi t'es un samedi soir électrique.
c'est bien les samedis soirs. j'ferme toujours tôt pour sortir dehors. j'ferme toujours tôt pour rejoindre ahlem et les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: FIN DE PARTIE (JAGO)   Lun 19 Juin - 15:48

c'est beau quand jago parle, on a pas envie qu'il s'arrête.
c'est peut-être ça qui m'a fait rester tout ce temps ? ça devait être beau nos discussions quand on avait deux ans, j'me demande de quoi on pouvait bien parler à deux ans.
j'aime bien quand tu sors des mots comme ça.
c'est vrai que c'est musical. idéaux borderline dystopique.
j'vais le ressortir ça, t'imagines un peu?
genre comme ça tu sors, eh attends mon gars
moi j'ai des idéaux borderline dystopique.

je ris, je trouve ça trop drôle. je sais pas si le joint y est pour quelque chose, ou bien alors c'est peut-être encore l'effet-jago, mais j'suis morte de rire et j'veux pas que ça s'arrête. et ça ne s'arrêtera pas. on peut pas passer dix minutes avec jago sans rire. mission impossible.
putain ça claque, après le gars il s'dit,
putain laisse tomber t'es trop haut pour moi.

je ris encore un peu puis mon joint aspire mes rires,
parce qu'après sinon il va s'éteindre et j'aurais la flemme de le rallumer. j'aime pas rallumer les choses. comme si les choses qui se sont éteintes étaient foutues. sans espoir. c'est triste.
on y va après ce joint. pour en fumer un autre, plus parfumé.
je tourne la tête vers jago pour lui adresser un sourire,
un sourire complice qui veut dire que j'ai pas envie que cette nuit s'arrête, que j'ai envie d'avoir quatorze ans à nouveau quand il m'attendait sous ta fenêtre et que je le rejoignais en m'écorchant les genoux pour revenir au petit matin seulement.
arrête jago j'vais rougir mdr,
tu sors des truc à faire pleurer dans les chaumières.
j'suis sûre c'est comme ça qu'tu les attires tous dans ton lit.

mon poing qui atterri sur son épaule, mais ça fait pas mal.
j'ferais jamais de mal à jago.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: FIN DE PARTIE (JAGO)   Jeu 22 Juin - 5:58

j'ai toujours aimé parler avec ahlem. j'crois que j'ai toujours su qu'un jour notre vie ça serait nous deux face aux autres, nous deux face au reste du monde.
putain l'mec va s'dire que t'as gagné un prix nobel ou un truc du genre.
eh tu m'diras tu peux le tester comme ça : voir s'il part vite de peur de passer pour un minable ou voir s'il reste et essaye.

j'hoche la tête. et puis elle rit. et quand ahlem rit c'est le monde entier qui rigole avec elle. on entend son sourire et ses fossettes de l'autre côté de la planète, j'en suis sur. alors quand ahlem rit je ris aussi, je ris d'bonheur et je ris d'un joint que je fume trop vite.
j'tire toujours, encore. elle me devance mais elle a commencé avant moi, la tricheuse. j'avance ma bière près de mes lèvres, la finit enfin. laisse échapper un rot. rigole de plus belle. ma mère me dirait surement de dire pardon, mais avec ahlem y'a pas d'pardon. ahlem, elle comprend qu'après une bière, on a bien l'droit de roter un peu. alors je rigole un peu plus.
j'vois son sourire puis avant que j'cligne des yeux son poing atterrit sur mon épaule.
bah ouais mec, c'est avec mes fameux talents poétiques que je choppe tous les soirs,
j'sais moi pourquoi y'a tant de poètes qui courent les rues... tout s'explique.

et j'ricane comme un con. j'ai jamais vraiment approché les gens avec des mots. j'suis pas hyper doué avec les mots. c'est trop de pression, les mots. trop de stress. ma technique à moi, c'est plus le regard fixe et le sourire en coin.
un classique.
bon allez, on y va ou pas ?
j'ai encore mon joint au bout des lèvres mais il est presque fini. puis j'ai vu son sourire. j'ai vu l'aventure se dessiner sur ses lèvres.
viens, on imagine qu'on est encore des enfants. on laisse les miettes sur la table et on sort dans la nuit noire.
je me lève. lui tends la main.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: FIN DE PARTIE (JAGO)   

Revenir en haut Aller en bas
 

FIN DE PARTIE (JAGO)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PURE IMAGINATION :: les illiades-