Partagez | 
 

 LE VENT SE LÈVE (MERCI)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
âme étoiledanse sur la lune
Invité
MessageSujet: LE VENT SE LÈVE (MERCI)   Jeu 6 Juil - 16:13

je t'ai cherché partout et même ailleurs,
c'est comme ça qu'on dit non?
après la tempête,
j'ai essayé de te retrouver
en cherchant les bouts de toi que tu as laissé
j'ai cherché les cœurs légers
les expressions soulagées,
parce que c'est ce que tu fais mon frère
c'est ce que tu laisses derrière toi
et je suis arrivée ici à omelas
près du berceau, là où tout a commencé.
il y a ta silhouette qui apparaît quand je ferme les yeux, elle semble flotter ou marcher sur du coton, je ne sais pas trop. je ne cherche pas à savoir. la vérité c'est que tu me manques beaucoup trop, et que je peine à retenir mon corps de s'envoler vers toi. et il y a le vent qui se lève, et tu sais ce que ça veut dire merci ? qu'il faut tenter de vivre.
et je sais que c'est ce que tu fais, derrière tes paupières fermées. mais ici elles sont bien ouvertes, et je cours pour voir tes yeux qui se cachent en dessous, de plus près. l'herbe chatouille mes pieds nus et le vent fait valser nos cheveux, ma robe et ton t-shirt.
merci, c'est toi!
nos corps qui s'entrechoquent quand je referme mes bras autour de toi, et mon coeur et mon corps qui rit, qui colore mes paumettes d'une jolie teinte rosée.
je suis si contente de te voir merci...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: LE VENT SE LÈVE (MERCI)   Sam 8 Juil - 14:58

ah non, impossible. hespéris est morte. elle a laissé une trace flamboyante, une trace qui exprime à la fois le remord, la honte, d'autres choses horribles. hespéris est morte. elle ne peut pas exister là, matériellement.
mais, nous sommes dans le coma. nous sommes dans le rêve. mais le coma dit qu'hespéris est bien là, avec sa présence lumineuse qui efface tout. argos s'en veut, il ne veut pas y croire, elle ne peut pas être revenue. il reste de pierre devant l'étreinte de sa soeur, puis, il s'en dégage violemment.
je t'ai effacée de moi, j'ai cessé de te croire vivante !
TU ES MORTE, HESPÉRIS, TU ES UN RÊVE !

argos comprend pas, il ne peut pas la croire encore vivante. il l'a vue, tomber dans la tempête, il l'a vue, disparaître. il a accepté sa mort. il l'a vue encore en rêve il a essayé de la sauver. et là elle revient. elle est revenue. elle le prend dans ses bras comme si rien ne s'était passé.
HESPÉRIS, TU ES MORTE !
sais-tu seulement où nous sommes ?
nous sommes dans le coma. le coma étrange.
sais-tu ce qui m'est arrivé ?
tu ne peux pas être vivante.
j'ai tant rêvé de toi.
... et je n'ai pas pu te sauver.

là dessus, argos se met à pleurer.
il se mord la lèvre, il ne sait plus quoi dire.
puis, il s'écarte d'elle.
ne me gâche pas mon bonheur.
ne me trouble pas comme après la tempête.
car tu es morte.
les morts me font peur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: LE VENT SE LÈVE (MERCI)   Mer 12 Juil - 9:43

je suis si heureuse, enfin, mon frère retrouvé, argos. je t'ai cherché si longtemps, je passerais ma vie à te chercher, et je sais qu'ici c'est un rêve, le vent est beaucoup trop doux pour être réel, tout est trop paisible, même toi argos dans mes bras.
y'a mon cœur qui se brise quand tes bras me repoussent, quand ta voix s'élève et que ta peau devient rouge. argos tu cris, et tes paroles font mal comme des couteaux qui viennent se loger dans mon cœur.
mon rêve se transforme en cauchemar, ma mécanique qui s'était enfin apaisée fait un boucan d'enfer, y'a un tremblement de terre à l'intérieur, j'ai les mains qui ressemblent à des feuilles mortes.
non, non non non argos dis pas ça.
tu peux pas m'effacer.
argos, je suis pas morte,
argos, je t'ai cherché partout...
JE NE SUIS PAS MORTE ARGOS !

j'essaie de capter ton regard avec mes sourcils froncés, mais je ne vois pas grand chose derrière mes larmes qui me montent trop rapidement aux yeux. non, tu ne peux pas abandonner comme ça, moi j'ai toujours espéré, moi je t'ai toujours cherché. je suis morte pour toi argos, tu m'as tuée.
argos...
qu'est-ce qui t'est arrivé ?
moi je pensais juste que tu dormais,
je sais qu'on n'est pas réels là tout de suite,
mais je sais que je t'ai trouvé, je le sens.

des larmes coulent sur les joues de mon frère, et j'ai envie de les attraper, pour te montrer que je suis là et que tout va bien, comme avant. mais je suis morte, morte, morte. argos tu m'as tuée dans ta tête, je ne suis plus que fantôme. même à tes côtés. alors j'ai très envie de disparaître, parce que mon cœur me fait trop mal, parce que je ne sais plus arrêter les larmes. ni les tiennes, ni les miennes.
gâcher ton bonheur...
c'est tout ce que je fais ?
moi non plus je n'ai pas pu te sauver,
mais moi j'ai jamais cessé d'espérer.
et toi, tu m'as tuée.
tu m'as tuée dans ta tête.
mais argos tu comprends pas
TU COMPRENDS PAS QUE SANS TOI JE NE SUIS RIEN !
sans toi, je ne sers à rien...

tu t'envoles, et je n'arrive pas à te rattraper.
comme le jour de la tempête,
quand ta main m'a échappée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: LE VENT SE LÈVE (MERCI)   Mer 12 Juil - 13:03

il a tout cassé, l'idylle fraternel dans lequel ils baignaient.
elle dit argos comme elle dirait seigneur, et lui il dit hespéris comme il dirait... il dit rien, en fait, ça vaut mieux. il se tait, pendant qu'elle écume rage et douleur, souffrance et colère, parce qu'il l'a rejetée, mais il l'a vue disparaître. et puis, le rêve peut tromper. mais ses bras qui le serre, mentent-ils ? ses mains qui prennent les siennes, sont-elles réelles tout en étant fictives ? ses yeux, à elle, ses yeux, de biche, sont-ils aussi blessés, aussi malmenés ?
argos le géant qui voit tout mais qui pour le coup n'a rien vu venir, sans doute était-il las et redoutait le pire. or sa sœur dans son émerveillement, n'ose se ronger par égard les sang. elle est venue retrouver avec force et courage ce frère sans pitié qui baignait dans le fouage. elle l'a tiré avec tant de peine, hélas c'était une reine. il l'a entachée de ses nobles bassesses, se répandant en injures indigne d'altesses. car hespéris et argos étaient des rois, et les rois dictent leurs propres lois.
d'accord, je te suis, je m'envole et si, par hasard, je me retrouve couard, tant pis, au moins, je t'aurais revue. alors oui, je te crois. tu es revenue.
voilà, il l'a dit. voilà, il l'a retrouvée.
que fait le coma ?
il lui embrouille les sens.
versatile il se retrouve.
je ne veux pas d'un monde où ceux que j'aime meurent.
je ne veux pas d'un monde sans toi,
ni sans césar.
césar-acacia-roi,
hespéris-...
ah, tu t'es trouvé un nom ?
la dernière fois, j'étais tristesse
tu es partie sans avoir ton objectif
je voulais espérer que la mort te rejetterai pour ça.
j'ai eu raison d'y croire.
non ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: LE VENT SE LÈVE (MERCI)   

Revenir en haut Aller en bas
 

LE VENT SE LÈVE (MERCI)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PURE IMAGINATION :: les illiades-