Partagez | 
 

 the destroyer (solal)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
âme étoiledanse sur la lune
Invité
MessageSujet: the destroyer (solal)   Dim 4 Juin - 21:47

pipe
      solal's mind
                    fuck


La distance c'est rien. Il y a deux point, le point A, le point B. Chaque jour Menma en fait l'expérience, de plus en plus, entre sa nouvelle vie et son ancienne il y a un monstre gigantesque, c'est un petit système solaire plein d'étoiles à des années lumière (on ne les distingue pas encore). Un jour Menma en viendra à bout, comme fait tout le monde. La croix autour de son cou colle à ses seins, elle est brillante d'ici, elle s'appuie sur sa petite poussette de Maman parfaite, le regard posé sur le camion à glace, il fait huit fois trop chaud. La rotation de sa planète terre vient de s'activer, la nuit vient tomber amoureusement sur sa poitrine.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: the destroyer (solal)   Dim 4 Juin - 23:36



envie d'crever.
ou plutôt, envie de tabasser quelqu'un jusqu'à qu'il en crève.
pourtant j'ai prié ce matin, non pas que j'croie au bon dieu
- doit bien y avoir quelque chose là-haut qui s'moque de nous,
mais pas un seigneur à la con -
simplement, j'me suis dit qu'aujourd'hui,
ce serait cool si j'me donnais un peu de répit,
si j'tombais, par chance ou par malheur,
sur un truc dément, un truc puissant, un peu bandant.
le nez collé à mon portefeuille trop rempli
devant le camion à glace, mon bail préféré (sans ironie)
et ça surgit, voilà, comme quoi on peut encore m'étonner
menma. la jolie, la pure (hilarant), la bonne menma
j'pensais pas te croiser là, princesse.
tu fais quoi ? tu cherches un coup ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: the destroyer (solal)   Dim 4 Juin - 23:55




Fauve en approche elle est proie docile, portée par l'increvable envie d'exister malgré le sens dépecé des derniers mois, tout ça laissé en charpie sur le bord de sentiments inavoués. – La fin inassouvie du fauve lui donne des airs carnassiers, il voit comme ses hanches sont belles encore, il voit tout ce qu'il a raté – et ça le démange. Dommage, elle a perdu son souffle, ç'aurait pu être épique si le personnage ne lui évoquait pas la fin d'un univers ; tremblant, penchant, abandonnant. Fauve est amical pas fragile, Menma avale l'air à bout de bras, elle inspire vingt fois. Roi voilà ce que t'étais sous tes dorures, trop occupé à lui marcher dessus, trop bon, trop fier. Alors les murs s'effondrent et l'amas est colossal, entre désastre et les astres du monde nouveau qui s’entretuent déjà. Solal, beau roi explosé en nébuleuse, quand il fuit.

« Solal, laisse moi. Je te dis pas bonjour. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: the destroyer (solal)   Lun 5 Juin - 0:23



elle a pas d'chance.
parce que j'suis dans une humeur de merde.
et qu'elle va trinquer. pas ma faute.
elle avait qu'à pas être là,
au mauvais endroit, au mauvais moment.
mais bon, moi j'me plaindrais pas,
c'était le signe que j'attendais de ma journée.
solal, laisse moi. je te dis pas bonjour.
pas bonjour, nan, mais c'est vachement familier de m'appeler
par le prénom qu'elle gémissait
à l'époque où j'me la faisais encore.
vulgarité. vulgarité de prédateur à deux balles.
rôle que j'aime me donner. après tout, porter des masques,
c'est mon métier.
mais tu me parles quand même...
mes yeux glissent tous seuls.
elle a repris de jolies formes, après tout ce temps,
après ces mois pires qu'humiliants
( ces semaines de doute passées à se retourner
solitude, à transpirer
dans la peur d'être le père,
d'être un de ces parents
putain de parents
ces semaines à faire croire le contraire )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: the destroyer (solal)   Lun 5 Juin - 11:53

La charogne brûle les poisons et sa danse est amicalement vôtre. Menma s’appuie sur le réhausseur et s’emporte, les yeux dans les yeux, elle s’avance et saisit le poignet de Solal parce qu’il faut bien déstabiliser. Menma fulmine, à la manière d’un volcan, elle a du rose sur les joues, de la furie dans l’âme mais elle lui voue un respect absolument impardonnable. (l'espace d'une minute)
« Ouais je te parle, c’est vrai. Mais je veux pas avoir affaire à toi. » Comme les distances se brisent, elle inspire une fois. Parfois elle aimerait lui demander s’il connaît son nom, mais elle ose pas et qui oserait. Elle a encore les mains nouées dans le dos, pour Solal, de ces heures d’impuissance elle ne retient que les mèches qui se collaient à son front et son regard illuminé par les merveilles désabusées de ces moments là. « Je t’emmerde. » La charogne a ses pâles couleurs et elle pourrait sourire, elle pourrait encore la dévorer, elle n'a jamais fait que ça.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: the destroyer (solal)   Lun 5 Juin - 21:55



ses jolis doigts créent d'eux-mêmes le contact.
j'ai rien demandé, j'ai pas essayé, pas forcé.
c'est eux qui se sont enroulés autour de mon poignet.
elle ira pas s'plaindre, après.
tant pis pour elle, tant pis pour moi, tant pis pour nous,
tant pis pour eux.
on s'détruit à petit feu.
j'le sais mais j'compte pas arrêter là, jamais,
c'est pas mon genre.
je t’emmerde.
le sourire qui étirait mes lèvres
entaille plus profondément.
toujours plus insultant.
c'est quand tu m'parles comme ça
que je t'aime le plus
c'est marrant, non ?

elle me tient toute seule
j'ai rien besoin de faire, moi
si ce n'est me rapprocher
coller mon torse contre le sien
la regarder de haut, de bien plus près
que les pauvres mètres
qui nous séparaient
les mètres de trop
maintenant, maintenant je suis à l'aise
sur mon territoire
dans mon élément.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: the destroyer (solal)   Lun 5 Juin - 22:07

Y a rien de solide, entre les deux, il était le feu, elle l’eau (comme un mauvais remake d’avatar), au fur et à mesure il l’a bouffée, c’étaient des gamins, elle voulait être gamine, il était fondalementalement gosse. Avec les jours qui passaient sur ses épaules y avait les traces de ses doigts toujours plus insistants, formant des cercles rouges recouverts d’un lustre particulier, bien sûr elle se disait l’apprécier. Un jour il a tendu sa main pour la mettre dans celle d’un inconnu, depuis elle se demande la valeur de l’attache humaine et en fond, la glace dit bye-bye pour le macadam. « Lâche moi. » qu’elle dit, c’est un murmure, il court sur la nuque de Solal, il s’échappe bestial. Et puis il y a Menma, Menma qui se tient statue fébrile au coeur en morceaux et rapiécé par un autre bout de l’équation: ça fait deux ans, ça devrait déjà plus être là, toute la poussière d’étoiles qu’il étale sur toi, marchand de paillettes pour ainsi dire, marchand de rien. « Tu veux quoi, Solal, tu veux quoi sérieux? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: the destroyer (solal)   Mer 7 Juin - 18:36


tu veux quoi, solal,
mais j'veux rien moi j'connais rien moi
j'cherche pas, pas de but, pas d'envie
avec moi c'toujours comme ça, j'réfléchis pas
j'pense pas j'ressens pas c'est juste écrit.
tu veux quoi sérieux?
elle veut que je la lâche, que je lui foute la paix
que j'la laisse partir avec son enfant erreur
mais c'est elle qui me tient, pas le contraire
c'est elle qui est hantée par ce qu'on a fait, pas l'opposé.
jamais, jamais l'opposé.
parce que solal a toujours raison,
solal est toujours du bon côté.

que tu m'respectes, déjà.
de nous deux, la pute ici, c'pas moi, tu vois.

nos lèvres se frôlent, nos souffles s'embrassent
contre leurs volontés
mes yeux plantés dans les siens
ils en brûlerait s'ils pouvaient.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: the destroyer (solal)   Mer 7 Juin - 18:47

Pour avoir glissé sous ses draps, pour les mains dans les mains, pour les yeux dans les yeux, pour le jeu qui s’essouffle, tous les jours passés. Menma récidive, une peur calée au fond d’la gorge et de grands yeux brodés par l’inquiétude, elle a pas réussi, elle a tenu fort ses doigts, pendant qu’son corps vacillait, qu’elle prenait le contact comme un méchant coup. Les réminiscences de ces jours sont cruelles, gorgées d’angoisses et d’immortels. Menma se souvient, les bouches amantes recouvrent son cou la nuit toujours et elle se rappelle les petits mots collés à sa mélanine décomposée par les lumières de trois heures. Mais de lui elle n’a que le vague souvenir remuant de ces disputes inégales, leur poids qui balance, elle occupée à s’agiter, pitoyable. « D’accord. Je m’excuse. » Solal a d'autres planètes, qui tournent, qui tournent, qui s'époumonent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: the destroyer (solal)   Ven 9 Juin - 23:50



elle s'excuse.
la nausée remue dans ma poitrine. bile noire qui monte.
qui m'empoisonne. comme les relations, les accusations.
je suis pas le père de ce gosse. j'en aurais honte.
comme de tout, en fait. honte d'être responsable. honte d'être adulte.
et malgré tout, malgré mon coeur qui se coince dans ma gorge,
malgré le décalage, malgré l'absurde, je souris. je triomphe.
et je m'éloigne. un peu, juste assez.
c'est bien.
t'es pas si conne, tu comprends vite.

y a une partie qui fait exprès,
exprès les méchants mots exprès la vulgarité
pour cacher les doutes enterrer les mauvaises pensées.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: the destroyer (solal)   Sam 10 Juin - 0:56

non j’suis pas conne, non
j’suis juste moins lâche que toi.
silence, y a que du silence en réalité.
cet autre regard, le regard rattrapé par des océans dévastateurs. Menma en réchappe pas. elle cherche le Solal perturbé, elle le cherche, le gosse azimuté quelque part entre les lignes.
au lieu de ça l’écart se fait, elle attrape la poussette de nouveau, prend le petit dans ses bras.
que tu veuilles pas d’lui je m’en fous,
mais au moins retire ce truc sale de ton visage.
elle parle pas, c’est plus fort qu’elle, et si y avait des représailles?
plus rien, juste une noyade?
elle laisse Maël à sa place, caresse ses coudes du bout des doigts, nerveuse.
c'est bon, t'as fini?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: the destroyer (solal)   Sam 10 Juin - 23:37



mes yeux se baissent
sur ce gosse que j'ose pas regarder.
que j'regarde jamais. c'est à peine si j'sais
à quoi il ressemble, et tant mieux,
dans un sens, faudrait pas s'habituer.
j'ignore même comment elle l'a appelé
et tant mieux, dans un sens
faudrait surtout pas s'habituer.
elle joue à la mère protectrice
mais l'amour parental, c'est un mythe
il sont là pour pourrir la vie.
me parle pas comme si
j'avais pas commencé
t'avais qu'à pas t'frotter à moi.

frustration. envie de taper dans un mur
de revenir au cirque, les mains sanglantes
de voir ariel me demander
ce qui s'est passé. et de pouvoir lui dire
rien, j'ai rencontré une salope.
ça t'arrivera, toi aussi
si tu fais pas attention aux filles.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: the destroyer (solal)   Sam 10 Juin - 23:44

les filles c'est comme des bonbons,
une fois que tu les ouvres t'as pas l'air con
avec moins d'oxygène dans les poumons,
qu'la première fois où t'as vu l'jour
t'essaieras de cacher les dégâts;
Solal est comme un hématome,
le lendemain de bagarre dont on s'remet pas,
l'espèce de folie douce qu'on retrouve entre les draps,
celle à laquelle elle s'attend pas.
il a plu sur Menma c'jour-là,
plus parce qu'elle perdait un ami
(un ami en papier)
qu'un père
un amant,
une étoile s'battant contre le firmament
y a eu un sale accident,
t'es en colère?
sérieusement,
t'es en colère?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: the destroyer (solal)   Dim 11 Juin - 21:05



t'es en colère ?
provocation. qui fait bouillir le sang dans les veines.
j'vais la buter, la frapper, la remettre à sa place.
place insignifiante, place sale qu'elle aura qu'à nettoyer.
elle-même. parce qu'elle est la seule à blâmer
elle a rien à m'dire rien à m'faire rien à répliquer
ouais, sérieusement.
et c'est les seuls mots qui sortent de ma bouche
parce que y a pas besoin des mots, elle a ses yeux
qui parlent pour eux. les poings se serrent, le silence pèse
les pensées s'emmêlent, trébuchent, dérapent.
j'te revois encore une fois dans les parages
à te pavaner avec ce sale gosse
tu risques de l'regretter.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: the destroyer (solal)   Dim 11 Juin - 22:24

tout a explosé au sol,
et ses yeux s’y attardent,
accident de la route,
verre pilé étalé sur la voie,
il a des bouts d’colère qui filent de sa bouche.

Menma statique, Menma électrique.
quoi?
quoi, t’as peur qu’on dise qu’il est de toi?
c’est con, hein? c’est con qu’ce soit le cas.

même si ça monte dans ses joues,
la trouille, la peur panique, tout.
il était temps,
il était putain d’temps.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: the destroyer (solal)   

Revenir en haut Aller en bas
 

the destroyer (solal)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PURE IMAGINATION :: les illiades-